Romain Rouvreau

elev11PROMOTION : 2005-2007
BAC : STI Electrotechnique
PREPA : TSI
ECOLE : IFMA Clermont-Ferrand

 

  

ACTIVITE : Consultant fonctionnel Solune Informatique

 Lorsque j'ai choisi de passer par la filière STI au lycée Saint-Cricq, le choix m'a paru évident : j'aime la technique, je ne suis pas vraiment orienté laboratoire et mes résultats de seconde ne me permettent pas d'aller en S(SI). Aucun regret, j'aurais été médiocre en S alors qu'en STI, j'ai su trouvé de la motivation, dans l'enseignement et dans le fait d'être bon.

Après le BAC, tout le monde me recommandait de faire la prépa TSI, pourquoi pas ? J'ai pu ainsi partir dans une école d'ingénieur qui me plaisait, ce n'était pas deux ans d'étude pour faire des études mais avec un objectif clair : les concours. Pendant deux ans, je n'ai pas eu de doute sur ce que je faisais là.

Une fois en école d'ingénieur, on ne s'ennuie pas, le nombre d'activités autour des cours permet de découvrir d'autres choses et d'enrichir ce qu'on nous apprend en théorie. Je parle bien sûr des associations de mécanique mais également de l'organisation de la vie étudiante où on apprend ce que c'est de gérer des réunions de 15 personnes toutes les semaines...

De plus en plus, les écoles essaient de recruter des étudiants avec un cursus technique "qui ont déjà mis les mains dans le moteur", je pense donc que le bon sens que l'on apprend en STI est certes utile mais également reconnu dans les grandes écoles.

Pour conclure, aucun regret et même un peu de fierté d'être passé par le bac STI et la prépa TSI.